diaper-rash-treatment

Prendre soin de la peau de votre bébé : Traitement de l'érythème fessier

Une des premières choses que vous remarquerez, c'est la douceur de la peau de votre bébé. Elle a besoin de soin et de protection.

Cette peau délicate a cependant certaines tâches difficiles à accomplir : elle lui permet de sentir et d'apprendre le monde qui l'entoure, vous permet de communiquer avec lui par le toucher, mais le protège aussi de l'environnement. C'est pourquoi il est important que la peau de bébé soit protégée et saine.

Il vous sera peut-être utile de savoir que l'érythème fessier est courant, plus de la moitié des bébés entre 4 et 1 mois développeront au moins une fois un érythème fessier pendant une période de deux mois. Mais ne vous inquiétez pas. C'est fréquent et les cas bénins guériront en 3 à 4 jours grâce à une attention supplémentaire.

La prévention prime

  • Afin d'éviter les rougeurs, changez régulièrement ses couches. Même les meilleures couches doivent être changées pour protéger la peau de votre bébé.
  • Cherchez une couche avec un témoin d'humidité capable d'absorber des selles liquides, telle que les Pampers Swaddlers. Sa texture ultra douce permet de protéger la peau de bébé et de la maintenir au sec.

Traitez l'érythème fessier de votre bébé :

  • Changez les couches mouillées ou souillées fréquemment pour diminuer l'humidité sur la peau.
  • Nettoyez bien la zone de la couche avec de l'eau et un linge de toilette doux, ou utilisez des lingettes douces telles que les lingettes Pampers Sensitive
  • Séchez en tapotant délicatement la peau de bébé. Ne pas frotter. Laissez sécher la zone complètement à l'air libre.

Protégez la peau :

  • Appliquez délicatement une fine couche de pommade protectrice ou de crème à l'oxyde de zinc et/ou de pétrole.
  • Maintenez la peau au sec grâce à une couche haute qualité douce et absorbante qui capture l'humidité.
  • Assurez-vous que les couches ne sont pas trop serrées afin que l'humidité reste à distance de la peau.

Parlez à votre docteur si :

  • l'éruption est sévère, qu'elle est vive, boursouflée ou qu'elle saigne.
  • la rougeur semble inhabituelle.
  • la rougeur ne semble pas s'améliorer malgré des soins supplémentaires.

Ceci pourrait également vous intéresser :