Récompenses
Discipline chez le tout-petit :  Dépasser la mise au coin

Discipline chez le tout-petit : Dépasser la mise au coin

"

Bien que certaines études suggèrent que l’interruption est la meilleure technique de discipline, cela ne devrait pas’ être la seule méthodeque vous utilisez. Plus les enfants grandissent, moins c’est efficace. Heureusement, il existe d’autres techniques de discipline qui marchent très bien avec d’autres enfants.

En voici deux exemples :
Surprenez votre enfant en train d’être gentils
Renforcez le positif
Ne cherchez pas’ la perfection
Présentez d’autres options
Les conséquences naturelles lorsque les choses sont faites de manière appropriée en toute sécurité
Fixez un nombre limité d’objectifs spécifiques
Souvenez-vous que discipline ne signifie pas punition

Surprenez votre enfant en train d’être gentils
C’est la chose la plus simple et la plus efficace que vous puissiez faire pour améliorer le comportement de’ votre enfant. Cependant, la plupart des parents se concentrent toujourssur les comportements qu’ils ne souhaitent pas’ voir chez leurs enfants au lieu de se concentrer sur ce qu’ils souhaitent voir.

Les enfants adorent que l’on s’occupe d’eux. Un compliment, un câlin rapide ou une tape dans le dos peut faire des merveilles en une ou deux secondes. Félicitez votre enfant lorsqu’ilutilise une fourchette à table. Il ne s’agit pas’ que de le disputer lorsqu’il renverse de la sauce tomate sur son tee-shirt !

Soyez contents sans en faire trop parce que même les jeunes enfants se rendent compte lorsque vous n’êtes’ pas sincère. Ce type de renforcement positif est particulièrement utilelorsqu’un enfant est stressé parce que cela permet de soulager la tension au lieu d’en rajouter. Les signes non verbaux sont tout aussi importants que les signes verbaux. Si votre fille esten train de jouer sagement toute seule, approchez-vous d’elle et caressez doucement ses cheveux une ou deux fois, si elle aime ça’. Au début, lorsque vous le ferez, il est possible qu’elle s’arrête de jouer. Maisau bout de quelques jours, elle continuera’ à jouer calmement tout en appréciant votre attention.

Récompenser un enfant pour son’bon comportement (""J'adore quand tu dis ‘s'il-te-plaît’ et ‘merci’!""), il’sera plus susceptible de continuer sur cette voie. Mais si vousignorez les bons comportements d’un’ enfant, il’ est probable qu’il agisse de manière inappropriée la prochaine fois car il sait qu’il obtiendra ainsi votre attention. Alorsessayez de vous concentrer sur les choses positives, et non pas sur les négatives.

Renforcez le positif
Souvenez-vous que le renforcement positif (ajouter de bonnes choses) est plus fort que le renforcement négatif (soustraire de bonnes choses) ou que la punition (ajouterde mauvaises choses). Paradoxalement, les petites récompenses, comme un peu d’attention ou un repas spécial, peuvent être bien plus importantes que les grandes récompenses, comme la promesse d’unvélo. Les enfants auront tendance à arrêter lorsqu’ils sentent qu’ils ne peuvent pas gagner la grande récompense qui leur a été’ promise.

Faites attention aux mots que vous utilisez lorsque vous félicitez votre enfant.

Certaines études ont démontré les éléments suivants :

  • Les parents des garçons ont tendance à parler des réalisations spécifiques de’ leur enfant lorsqu’ils les félicitent : ""« Waouh, quelle grande tour tu viens’ de faire avec ces blocs de construction. »""
  • En revanche, les parents des filles ont tendance à féliciter leurs enfants pour des choses plus générales : ""« Tu es’ tellement intelligente. »""
  • Le fait de féliciter un enfant pour des choses spécifiques permet à un enfant d’évaluer ses réalisations : ""C’est une grande tour. Je suis’ fier"".
  • En revanche, le fait de féliciter un enfant pour des choses plus générales aura pour conséquence que l’enfant sera plus dépendant de l’évaluation de son comportement par les autres : ""Suis-je toujours intelligente ?""

Alors essayez de féliciter votre enfant pour des comportements spécifiques et précis.

Ne cherchez pas’ la perfection
Ce n’est pas réaliste de souhaiter que son enfant se comporte à la perfection. En fait, si c’est le cas, cela aura pour conséquence que votre enfant soit si stressé qu’il se comportera mal’juste pour relâcher la tension.

Fixez des objectifs réalistes pour que vous et votre enfant puissent réussir. Par exemple, ne vous attendez pas’ à ce que votre enfant partage tous ses jouets avec un ami qui vient àla maison. Arrangez-vous pour mettre de côté ses jouets les plus chers avant que son ami n’arrive. Il sera ainsi plus facile pour lui de partager ses autres jouets.

Présentez d’autres options
Montrez à votre enfant d’autres comportements possibles, mis à part ceux que vous souhaitez modifier. Par exemple, s’il’ crie et que vous souhaitez qu’il arrête de le faire, montrez à votre enfant qu’il est possiblede parler calmement tout en étant écouté par les gens’. L’une des raisons de l’inefficacité à long terme de punir un enfant en lui mettant une fessée est que cela ne lui apprend pas’ ce qu’il doit faire.

Fixez un nombre limité d’objectifs spécifiques
Décidez ce qui est’ vraiment important pour vous. La sécurité doit évidemment être votre préoccupation n° 1. La politesse est-elle vraiment importante à cet âge-là ? Qu’en est-il de lapropreté ? Et de la gentillesse ? Et de l’attention ? Essayez’ de ne pas faire attention à trop de choses à la fois, parce que vous passerez’ votre temps à corriger votre enfant et vous’ et votre enfant en serez malheureux. N’oubliez pas que vous avez beaucoup de temps devant vous pour apprendre à votre enfant à maîtriser ses capacités de socialisation.

Disons’ que vous souhaitez que votre enfant de quatre ans aille au lit sans broncher. Si vous définissez un objectif aussi général et absolu que celui-ci, il sera difficile de mesurer la réussite et d’atteindre l’objectif. Définissez donc un objectif plus réaliste et plus spécifique. Par exemple, si cinqjours par semaine votre enfant va se coucher moins de 15 minutes après que vous lui ayez annoncé que c’était l’heure de dormir, vous devriez être satisfaite. Ne cherchez pas’ la perfection chez lui et chez vous.

Souvenez-vous que discipline ne signifie pas punition
Il est parfois’ difficile de ne pas faire l’amalgame, mais essayez de garder à l’esprit que c’est différent. La discipline s’apprend. Demandez-vous si vos comportements donnent le bon exemple à votre enfant. Montrer le bon exemple est l’une des meilleures techniques de discipline.

"

Couches

Couches Pampers Cruisers

Donnez à votre bébé notre meilleure protection et notre meilleur confort!