Récompenses
Tout savoir sur les naissances prématurées

Tout savoir sur les naissances prématurées

Environ un bébé sur dix nait prématurément et la recherche médicale et scientifique progresse chaque jour.

À quel stade un bébé est-il considéré comme prématuré ?
Une grossesse menée à terme dure environ 40 semaines à compter du premier jour des dernières règles, mais un accouchement entre 38 et 42 semaines est toujours considéré comme à terme.

Lorsqu'un bébé nait à 37 semaines ou avant, le nourrisson est considéré comme prématuré et la naissance a eu lieu avant terme.

Comment calculer l'âge d'un bébé prématuré ?
L'âge gestationnel d'un prématuré correspond au nombre de semaines entières passées dans l'utérus à la naissance, calculé en fonction des dates de menstruation de la mère et du développement du nourrisson à la naissance. L'âge chronologique correspond au temps écoulé depuis la naissance. L'âge corrigé est l'âge chronologique corrigé selon le degré de prématurité. On utilise souvent l'âge corrigé pour parler du développement du bébé, mais l'âge chronologique reste le meilleur moyen de calculer la date des visites médicales et des vaccins.

Quelles sont les causes des naissances prématurées ?
Les facteurs de risques connus ne sont responsables que d'environ la moitié des cas d'accouchement prématuré. Parmi ces facteurs, on retrouve les infections de l'appareil urinaire, les maladies respiratoires et les infections vaginales. C'est pourquoi le dépistage, avec des cultures, peut avoir une importance. Le traitement avant ou pendant le travail peut prévenir la transmission de l'infection au nourrisson. Les maladies des gencives et les affections virales non détectées sont également liées à l'augmentation du nombre de prématurés.

Les naissances multiples
Les jumeaux, triplés, ou plus, vont rarement à terme. Les jumeaux ont entre 25 et 50 % de chance de naitre prématurément et ces chances chutent si le nombre d'enfants présents dans l'utérus est plus élevé.

Anomalies congénitales
Les ultrasons peuvent identifier les nourrissons souffrant d'anomalies de développement pouvant provoquer un accouchement prématuré. Si le fœtus doit subir une intervention avant la date de l'accouchement, il faut prévoir une naissance avant terme.

Les affections de la mère
Les mamans souffrant d'anomalies utérines ou du col de l'utérus, de maladies chroniques comme par exemple des affections touchant les reins, de prééclampsie / éclampsie (maladie liée à la grossesse provoquant une forte pression artérielle), ou de diabète, ou avec un placenta en mauvais état, qui saigne, endommagé doivent généralement donner naissance au bébé prématurément. L'accouchement peut se faire par césarienne ou être provoqué pour le bien-être de la mère et/ou du bébé.

D'autres facteurs ont été reliés au taux élevé de naissances prématurées. Ils incluent :

  • les femmes ayant déjà eu un accouchement prématuré,
  • les femmes tombant enceintes six semaines ou moins après une naissance,
  • les femmes en sous poids à la conception ou qui prennent plus de 10 kg pendant la grossesse,
  • les très jeunes mères ou les femmes de plus de 40 ans,
  • les femmes qui travaillent debout à un terme avancé ou qui ont un travail pénible, ou qui sont soumise à un grand stress physique ou émotionnel.

Mythes concernant la naissance prématurée
La plupart des parents d'enfants prématurés se demandent ce qu'ils ont pu faire et se sentent coupables. Dans la grande majorité des cas, rien n'aurait pu être fait pour éviter une naissance précoce. Mais les mythes ont peau dure et incluent :

  • les rapports sexuels au troisième trimestre
  • l'inquiétude
  • les pensées négatives
  • les disputes avec votre conjoint
  • les voyages aériens
  • les aliments malsains
  • la natation

L'accouchement
Environ 20 % des nourrissons prématurés naissent suite à un accouchement provoqué en raison de l'état de la mère ou du bébé et pour éviter le stress du travail. Ce dernier est déclenché pour certains accouchements. 30 % naissent prématurément suite à une rupture des membranes et près de la moitié des prématurés naissent après le début du travail prématuré.

Le travail est déclenché ou on propose une césarienne si le nourrisson est en état de stress et de souffrance fœtale.

Si la maman est très à risque et/ou si une naissance prématurée est imminente, elle peut être transférée dans un centre de soins intensifs pour l'accouchement. Il sera alors possible de répondre à ses besoins et à ceux du nourrisson qui nécessitera des soins très spécialisés.

Prévenir les naissances prématurées
Il est impossible de prévenir toutes les naissances prématurées, mais de bons soins prénatals et médicaux entre chaque grossesse permettent de réduire les chances.

Les femmes très à risque ou souffrant d'une affection chronique ou grave doivent consulter leur fournisseur de soins de santé souvent et au plus vite. Une bonne nutrition, une prise de poids appropriée et une grossesse sans cigarette ni drogues réduisent les chances de naissances prématurées, tout comme le bon dépistage d'infections discrètes.