Récompenses
Les signes du travail prématuré : Causes et symptômes

Les signes du travail prématuré : Causes et symptômes

Vous' avez probablement entendu dire que, alors que la date d’accouchement approche, votre utérus se contracte occasionnellement tandis qu’il grandit, s’étire et s’"entraîne" pour l’accouchement. Ces étirements sont nommés contractions de Braxton Hicks et sont parfaitement normaux.

Cependant, environ 10 % des femmes enceintes connaissent des contractions de travail prématuré. Contrairement aux contractions de Braxton Hicks, celles du travail prématuré sont importantes. Elles indiquent que votre travail commence avant que votre bébé ne soit prêt à naître.

Comment savoir si vous' ressentez des contractions de Braxton Hicks ou de travail prématuré ? Les différences se trouvent principalement dans la fréquence, l’intensité et la durée. Voici' les signes annonciateurs :

Contractions de Braxton-Hicks

Vous' commencerez à remarquer des contractions de Braxton-Hicks au cours du troisième trimestre. Vous pouvez avoir l’impression de ressentir un resserrement généralisé de votre utérus, comme s’il se recroquevillait ; ou vous pouvez avoir l’impression que le bébé sursaute. Les contractions ne sont généralement pas' douloureuses et, la plupart du temps, s’arrêtent au bout d’une heure. Bien que toutes les femmes connaissent des contractions de Braxton-Hicks, toutes ne les ressentent pas, notamment avec leur premier bébé. Ne vous inquiétez' pas si vous ne les avez jamais ressenties.

Symptômes de contractions prématurées

Les contractions de travail prématuré peuvent se produire à tout moment entre la 20e et la 37e semaine de grossesse. Elles ne s’arrêtent pas et peuvent devenir plus fréquentes, régulières et gênantes dans le temps.

Signes annonciateurs de ce type de contractions :

  • Comme des douleurs prémenstruelles au-dessus du pubis
  • Une pression ou une sensation douloureuse au niveau du pelvis, des cuisses ou de l’aine
  • Douleurs lombaires diffuses ou pression au niveau du dos
  • Crampes intestinales ou diarrhées
  • Augmentation des sécrétions vaginales
  • Sécrétions vaginales liquides, rosées ou brunes, ou pertes de sang

Si vous avez l’un de ces symptômes ou plus de quatre contractions par heure, appelez immédiatement votre médecin. On pourra vous demander de vous déplacer pour un contrôle ou de chronométrer vos contractions. Vous pouvez ressentir les contractions (votre utérus qui se resserre et se relâche) en plaçant le bout des doigts légèrement sur votre abdomen.

Arrêter le travail prématuré

Si vous commencez le travail prématurément, votre médecin vous proposera des moyens de l’interrompre (repos allongé ou consommation importante de fluides).

Si les contractions se poursuivent, vous serez admise à l’hôpital pour que votre médecin puisse vous surveiller de plus près.

Éviter le travail prématuré

Vous pouvez également prendre des précautions pour éviter le travail prématuré.

  • Buvez 20 cl d’eau ou de jus de fruits toutes les deux heures pour éviter la déshydratation, qui a tendance à "irriter l’utérus."
  • Mangez sainement et prenez 12 à 16 kilos au cours de votre grossesse.
  • Essuyez-vous toujours d’avant en arrière après avoir uriné ou être allée aux toilettes, afin d’éviter toute infection urinaire.
  • Asseyez-vous en surélevant les jambes toutes les heures environ, et ne' soulevez pas d’objets lourds.
  • Arrêtez toute activité physique et reposez-vous si vous ressentez des contractions qui ne s'arrêtent pas rapidement.
  • Essayez de diminuer la quantité de stress dans votre quotidien.

La possibilité de travail prématuré est inquiétante, mais la plupart des femmes ne rencontrent que des contractions de Braxton-Hicks.

Prenez soin de vous et assurez-vous de contacter votre médecin si quoi que ce soit d’inhabituel se produit.

0 Commentaires

Laisser un commentaire

*Texte obligatoire
Lingettes

Lingettes Pampers Sensitive

Moins d’essuyage pour un nettoyage plus en douceur*